Une blogueuse française condamnée pour un trop bon …

Les consommateurs-blogueurs irascibles, qui épancheraient désormais leur bile contre un restaurant qui les a déçus devront-ils désormais veiller à choisir pour leur billet un titre passe-partout de façon à être référencés dans …

Source: fr.globalvoicesonline.org

0 0 Votes
Évaluation de l'article
S'abonner
Recevoir des notifications pour :
guest

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

6 Commentaires
Nouveaux
Anciens Meilleurs votes
Commentaires publiés
Voir tous les commentaires
Programme pinel Corse
Programme pinel Corse
6 années plus tôt

En tout cas je ne trouve pas l’intérêt de condamné cette femme pour avoir critiqué un restaurant, c’est tout d’abord une liberté d’expression qui est bafouée ici.

Idée cadeau original
6 années plus tôt

Cet article me révolte, on a quand même le droit de dire ce qu’on pense quand même… Et le commentaire sur le statut sur facebook, ben pareil, je suis vraiment choquée… Si on le pense vraiment, on est quand même dans un pays de liberté?? Ah non peut être pas au final…

Gul
Gul
7 années plus tôt

Bonjour à tous,

Bah je trouve que c’est scandaleux ce truc…

C’est une barrière totale à la liberté d’expression!!

Croyez moi, il y a certaines entreprises qui m’ont arnaqués, et je ne vais pas du tout hésiter à les mettre sur mon blog et à bien référencer les pages pour que tout le monde le sache, ils pourront tenté tout ce qu’ils veulent je ne changerais jamais ma page ..

Serveur héberger au USA, nom de domaine en .com : la France ne peut vous faire aucune pression.

Je trouve ça scandaleux, mais ou est Charlie???!!

site licenciement pour inaptitude
site licenciement pour inaptitude
7 années plus tôt

Il peut effectivement être risqué de dire n’importe quoi sur le Web. Mais parmi tout ce qui est dit d’insensé et de nuisible, bien peu est sanctionné.

Ivan@C'est drôle
Ivan@C'est drôle
8 années plus tôt

Honnêtement, je comprends pas en quoi ça mérite d’être puni. Quelque chose du genre c’était passé au Qc, une fille avait mis un statut FB sur une compagnie en stipulant le nom et elle a été reconnu coupable, la raison avait été que elle a droit de ne pas aimer, mais le fait de le dire dans un endroit comme Internet où ça rejoint un nombre incomptable de gens était une atteinte à la réputation, donc faut comprendre que la tendance que prend la société va vers  »Tu peux t’exprimer librement, tant que ce soit dans ta chambre, tout seul »… Lire la suite »